AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

fingerprints.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
STARDUST IN THE VEINS
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : julia, jules.
date d'inscription : 27/10/2016
messages : 206
avatar : chris wood.
crédits : balaclava, christophrwood@tumblr.

MessageSujet: fingerprints. Mar 15 Nov - 23:24

Our fingerprints don't fade from the lives we touch.


Elle arrive à peine, venait-on de le prévenir. Aden fit face à cette nouvelle avec tout le détachement qui le caractérisait. D'accord, la duchesse de la plèbe arrivait, mais lui ne se bousculerait pas pour cirer les bottines de sa majesté pour autant. En guise de réponse, Aden se contenta de hausser les épaules.  Nya croyait pouvoir déferler à sa guise dans la vie des gens. Elle déboulait à l'improviste comme si elle était godasse qui faisait marcher le monde, tout ça parce qu'elle portait une couronne et était venue au monde avec une louche en or massif dans la bouche. Mais contrairement à ses domestiques, Aden ne répondait pas lorsqu'on le sifflait. Ainsi, il prit le temps de la faire attendre. Il le fit avec une nonchalance telle qu'il s'épuisa à ne strictement rien faire, et se présenta à la princesse en baillant. Nya s'était tuée à jurer qu'elle ne reviendrait pas à Darkmoore avant des semaines, et lui s'était imaginé pouvoir tromper l'ennui en concluant d'odieux marchés, avec d'odieuses personnes. Qu'il pourrait enfin mettre la main sur une piste qui pourrait le mener tout droit à un remède assez puissant pour lui faire enlever ses gants une bonne fois pour toute. Pourtant Nya était là, à lui promettre silencieusement une aventure nouvelle où il officierait, comme toujours, en tant que guide le plus grassement payé de tout le royaume. « .T'es encore là ? T'as qu'ça à faire ?. » gronda-t-il à son adresse, aimable comme toujours. Pas de révérence ? Son manque de courtoisie fit frémir d'irritation la dame de compagnie de sa majesté, qui poussa un long soupir avant d'être congédiée. De son côté, Nya était habituée. La politesse ne faisait pas partie des mœurs de Darkmoore, et rares étaient ceux qui s'inclinaient sur son passage. Puisqu'elle incarnait une forme autorité qu'on ne reconnaissait que trop peu en ces terres désolées, elle avait appris, du moins l'espéra-t-il, qu'il n'y avait aucune histoire de hiérarchie ici. Que la seule forme de pouvoir, on l'attribuait à Nox. Puis d'accord, Nya était foutrement mignonne, mais malheureusement pour elle, ce n'était pas une raison suffisante pour faire ployer Aden devant elle. Il pourrait éventuellement y penser si elle décidait de se déshabiller, mais certainement pas avant. Aden était arrogant par nature, indocile et prédisposé à toujours faire le contraire de ce que l'on attendait de lui. C'est bien pour ça qu'il se permit un énième affront, et déposa ses pompes boueuses sur l'imposant bureau qui trônait au centre de la pièce. Salissant au passage de nombreux livres, et tout autant de cartes du pays, il accrocha un regard agacé sur l'oeuf qui était posé non loin de là, sur un coussin de velours dont la valeur dépassait l'entendement. Cette satanée caillasse qu'elle considérait comme la plus grande merveille de toute la création, alors que lui était là, bien vivant, et accepterait volontiers qu'on le pose, lui aussi, sur un coussin de velours. « .Tu sais que même s'il s'agit d'un œuf de dragon, ce dont je doute, le truc est probablement mort depuis des lustres, hmm ?. » dit-il. Rien qu'elle ne sache pas déjà, mais compte tenu de l'engouement qui gravitait autour de la trouvaille, mentionner l'évidence une nouvelle fois ne ferait certainement pas plus de mal. En le contemplant, Aden s'imagina enlever l'un de ses gants, poser sa main sur la surface abimée du caillou, et ainsi réduire à néant les probabilités qu'un dragon y somnole. Il le ferait sans aucun doute, un jour où Nya l'emmerderait plus qu'elle ne le faisait déjà avec ses envies d'aventures, et son besoin viscéral d'aller se mettre constamment dans la merde, ce toujours dans les pires endroits, et au pires moments pour couronner le tout. Ah, ce besoin d'aventure qu'il ne comprendrait jamais. Il était aisé de croire qu'il était envieux de cette trouvaille. Qu'une petite jalousie le poussait à railler Nya et son instinct maternel tout juste trouvé. Dieu merci, jaloux, il ne l'était pas. C'était même tout l'inverse. Seulement il considérait que confier un œuf de dragon à Nya revenait à filer une arbalète chargée à un gosse. Confortablement assis dans un renfoncement aménagé en banquette, Aden suivit du regard la princesse qui s'approchait, et lui adressa enfin un sourire. L'un de ces sourires narquois à la fois insupportable et délicieux. « .Tu veux aller où cette fois ?. » finit-il par demander, pas franchement décidé à repartir. La dernière expédition l'avait coincé durant des jours dans une tempête de sable, au milieu de nulle part, avec trop peu d'eau et une princesse bien présomptueuse. Heureusement, l'appel de l'argent était encore assez fort pour le motiver.
Revenir en haut Aller en bas
the rest is rust and stardust
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : griezzes.
date d'inscription : 12/11/2016
messages : 37
avatar : lily james.
crédits : © pando.

MessageSujet: Re: fingerprints. Mer 23 Nov - 18:26

L’avantage lorsqu’on se mettait presque (ou quasi toute) sa famille à dos, c’était la tranquillité qui en résultait. Son père avait depuis longtemps abandonné tout espoir de rendre docile sa fille, et se contentait de temps à autre de prendre de ses nouvelles lors des repas qui finissaient en pugilat. Pour la calmer il tentait vainement de lui attribuer des titres et fonctions factices, mais Nya ne s’y trompait pas, c’était pour mieux l’amadouer. Un vrai échec. Depuis la mort de sa mère, elle avait déclaré la guerre aux Dhara, à commencer par cette roturière que le roi avait épousé. Investie d’une mission qu’elle s’était affublée de son propre chef, la jeune héritière voulait évincer son ainé, et ravir la couronne. Qui mieux qu’elle pour régner sur le pays ? Personne. En ce sens, elle glanait toutes les informations possibles et inimaginables sur le peuple (toujours de loin cependant, la pauvreté l’angoissait), s’instruisait sur les bancs de l’école, et surtout voyageait. Il ne lui manquait pas grand-chose pour réussir… Encore un peu de patience, et nul ne doutait qu’elle y arriverait, elle possédait une force et détermination assez remarquable pour son âge. Quoi qu’il en soit, le destin avait décidé de lui accorder ses faveurs, en la plaçant sur la route d’un œuf, et pas n’importe lequel : celui d’un dragon… De quoi asseoir sa légitimité au pouvoir. Cependant la créature demeurait sans signe de vie, et proche de l’état léthargique voire inexistant. Qu’à cela ne tienne, il en fallait davantage pour la rebuter, et obsédée par l’objet, elle s’était épanchée des heures durant sur de vieux ouvrages poussiéreux afin d’ouvrir le précieux sésame. À ce jour – et bien qu’extrêmement précieux – l’ovale de granit servait à décorer sa chambre lorsqu’elle ne l’embarquait pas dans ses valises. Aussi proche d’elle que l’étaient ses colifichets extrêmement clinquants, elle ne le quittait pas d’une seule semelle et veillait sur lui, telle une mère sur son enfant. Et c’était donc ce chérubin inerte qui l’amenait une fois de plus à Darkmoore, enfin…. Pour être tout à fait honnête, il était une des raisons principales. Certes dans ces contrées sombres on ne pliait pas les genoux face à elle, toutefois aussi étrange que cela pouvait paraitre, elle s’y sentait à sa place. Et quelque part l’effronterie récurrente qu’Aden lui montrait faisait partie des choses qu’elle aimait chez lui. Comble du comble, elle appréciait qu’il lui tienne tête et l’admirait pour ça, car il était bien le seul qui osait défier ses caprices. C’est pourquoi, lorsqu’elle l’avait prévenu de son arrivée, elle avait parié sur sa nonchalance naturelle, sachant pertinemment qu’il aurait du retard, et de surcroit qu’il en serait fier. Les hommes et leurs égos, si faciles à berner. À ce titre il ne fut pas décevant loin de là, et sa servante choquée par le manque d’étiquette écopa d’un renvoi en coulisse. « Je n’ai pas à me justifier sur mes déplacements. » Nya allait comme bon lui semblait à droite et à gauche, à partir du moment où elle pouvait esquiver sa belle-mère, et tout le reste des Dhara, elle saisissait l’occasion. Tigresse aux griffes acérées, elle s’avança vers lui, et poussa ses pieds crottés qui ruinaient des ouvrages hors de prix de sa main aussi blanche que du marbre. « Tu n’en sais rien. En revanche tu seras le premier au courant lorsqu’il poussera son premier cri. Je me ferais une joie de lui demander de réduire en cendre tes chaussures. » Elle esquissa un large sourire, et prit place sur la table à ses côtés, en veillant un soin princier à ne pas froisser sa robe pourpre. L’hypothèse qu’il énonçait était fort probable, mais elle refusait de l’envisager. En effet malgré tous ses efforts elle n’avait pas plus avancé que dans le désert. Retour à la case départ donc… « Je ne suis pas venue pour me promener, je suis fatiguée. » Tout ces déplacements mondains avaient eu raison de sa santé altière et elle n’était pas prête de bouger avant au moins plusieurs heures, voir jours. Pourquoi faire de toute façon ? Elle connaissait presque tout par la littérature ainsi que les ‘on dit’ de ce pays, et en avait assez vu pour les mois à venir. Non, ce qu’elle désirait relevait d’un tout autre registre. « Je voulais juste voir un ami voilà tout. Je comptais sur toi pour me divertir… Aller boire un verre, le genre de choses que vous faites vous. » Les mauvais garçons, se retint-elle d’ajouter, non sans une lueur malicieuse dans le regard. Ses nuits récentes avaient glissé dans son esprit des soupçons de désirs à l’égard d’Aden, qu’elle ne maitrisait pas, mais qui de surcroit, l’obsédaient. Son guide personnel comme elle l’appelait tantôt était, il fallait l’admettre, un bel homme. Lorsqu’on s’attardait sur ses traits réguliers, nul ne pouvait nier qu’il ne dégageait pas un certain charme. Et ce n’était pas tout. Elle s’était renseignée sur son sujet (quoi de plus normal afin de veiller à sa propre sécurité), et les rumeurs dont elle avait eu échos avaient fait qu’ajouter un vernis brillant au personnage. Son pouvoir était un mystère qu’elle souhaitait percer. Pouvait-il vraiment tuer au simple toucher ? De mémoire, il n’avait jamais été entreprenant de la sorte en sa compagnie, un fait assez atypique pour être mentionné. D’une manière générale, la princesse ne laissait pas indiffèrent mais très vite le caractère détestable gâchait cette impression que l’on retenait de prime abord. Lui en revanche, n’était pas comme les autres de son sexe, peut-être par complexe  d’origine sociale (bien qu’elle en doutait), ou tout simplement en raison de la magie, mais elle voulait savoir. « Est-ce que tu saurais arranger ça ? » Dans un ultime affront, elle se pencha ostensiblement vers lui, et posa sa paume légère comme une plume sur son bras là où commençait la couture de ses gants.
Revenir en haut Aller en bas

fingerprints.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
rust and stardust. :: Erathia :: Darkmoore :: Deyja-