AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

some kind of madness is swallowing me whole (hoyt)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
the rest is rust and stardust
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : marina, ems.
date d'inscription : 11/11/2016
messages : 140
avatar : ginta lapina.
crédits : avatar twisted lips/tumblr.

MessageSujet: some kind of madness is swallowing me whole (hoyt) Mer 16 Nov - 18:53

Knowing others is intelligence,
Knowing yourself is true wisdom.
Mastering others is strength,
Mastering yourself is true power.


C'est avec un puissant dégoût qu'Ondine met finalement les pieds au Rimson Cutlass, qui n'était rien d'autre à ses yeux que la gangrène pure et simple de Ravenshore. Infesté de pirates à l'éducation et aux manières plus que douteuses, cette taverne pour alcooliques notoires n'avait rien de raffiné ni même de distrayant, à moins d'éprouver pour les blagues grasses et les propos vulgaires un véritable intérêt - ce qui n'était incontestablement pas le cas de notre oracle de l'eau, qui aspirait à bien davantage que ce quotidien obscène. Mais aux grands maux les grands remèdes, et la raison de sa présence à Bootleg Bay n'avait en effet rien d'une promenade de santé. Lassée de l'influence néfaste de la piraterie sur ses terres - et surtout dans ses mers - la jeune femme s'était décidée à agir, personnellement qui plus est. Elle aurait tout aussi bien pu envoyer son bras droit à la tâche afin de transmettre un énième avertissement, pourtant le problème "Pirate" était devenu pour elle une affaire personnelle qu'elle tenait désormais à résoudre par elle-même. Affublée d'une tenue des plus banales afin de passer inaperçue - envolées les longues robes pâles aux couleurs de l'océan - Ondine porte ce soir une longue cape de voyage bleue nuit qui recouvre un pantalon et une paire de bottines de marche. Si elle souhaitait intervenir, elle n'avait pas pour autant l'intention d'oeuvrer à découvert et d'informer tout le monde de son identité, d'autant plus dans sa condition. Il n'était d'ailleurs pas très prudent pour elle de s'aventurer dans le coeur d'un monde hostile alors même que le climat d'Erathia avait profondément changé depuis l'assassinat de l'oracle terre. Mais il ne s'agissait pas de la première fois - et sûrement pas de la dernière - qu'elle se montrait un poil trop téméraire. « Le capitaine du Soul Reaper. » qu'elle questionne à l'intention du responsable de la taverne, qui lui indique d'un doigt noir de crasse une table dans le fond de la pièce, ensevelie sous une bonne dizaine de chopes de bières. Elle le remercie d'un hochement de tête bien que l'indifférence du gaillard soit d'une très nette impolitesse - mais elle la préfère au sourire édenté qu'il lui aurait certainement adressé si elle avait retiré le capuchon qui dissimulait son visage. Elle vient s'installer à une table, se réjouissant de passer si facilement inaperçue au milieu de toute cette agitation et du brouhaha de la pièce. Elle ne pouvait décemment pas aborder le jeune homme au milieu de la joyeuse brochette de pirates qui l'entourait. Ondine se décida donc à attendre sagement que la lassitude - ou à défaut, la fatigue - se décider à l'emporter. Afin d'éviter que la soirée ne s'éternise, l'oracle esquisse un geste presque imperceptible tandis que l'une des chopes de bière vient soudainement basculer de la table pour venir étaler son contenu sur les genoux d'Hoyt Oweodry. Elle esquisse un sourire de satisfaction en le voyant s'agacer, non sans manquer de blâmer ses camarades qui ne sont eux-mêmes pas bien certains de ne pas être responsables tant leurs gestes sont brusques. Elle sait bien qu'elle ne devrait pas y prendre plaisir, mais elle n'y peut rien, Ondine, et elle met ce geste impulsif sous le compte de l'agacement que lui procure Hoyt rien qu'à le regarder. Elle aurait préféré ne jamais faire la connaissance de cet être aussi détestable que malsain, pourtant avait-elle déjà croisé sa route lors d'une rencontre plutôt houleuse à la suite de quoi Ondine lui avait aimablement demandé de quitter ses terres. Requête à laquelle il avait refusé d'accéder, d'où sa présence ce soir pour y remédier. Certes, il aurait été plus sage de ne pas abuser de ses pouvoirs afin d'éviter l'épuisement (triste routine depuis des mois), mais elle parvient à se rassurer en estimant qu'un simple contrôle de l'eau dans un bon litre de bière ne pourra pas lui faire beaucoup de mal. Elle se félicite d'ailleurs en constatant que l'incident vient précipiter le départ du pirate qui se lève de sa chaise. Ondine en fait de même et le suit jusqu'à la sortie, bien déterminée à l'accoster à l'abri des regards... ce qui s'annonce plus difficile que prévu lorsqu'elle remarque qu'une femme quitte elle aussi sa place pour aller le retrouver. Pas question que des projets libertins ne viennent contredire ses plans. Alors qu'Hoyt a déjà franchi la porte et que la femme s'apprête à en faire de même, Ondine vient se placer devant elle afin de lui barrer la route. « Rentre chez toi. Ne cherche pas à le rejoindre, ni ce soir, ni cette nuit. » tonne-t-elle sans pour autant paraître hostile ou agressive. En fait, cela tient presque plus du conseil que de l'ordre. « Si tu cherches à éviter les ennuis, du moins. » qu'elle conclut avant de se détourner et de partir, enfin, à la rencontre de celui qu'elle vient de priver d'une nuit charnelle. Ravie de constater que la femme n'avait jamais franchi la porte de la taverne, prenant visiblement à coeur son avertissement - il existait au moins encore des gens capables d'accéder à ses précieux conseils, elle se dirige vers les quais. Elle n'éprouve pas le moindre mal à se faufiler sur son bateau et à trouver son chemin jusqu'à ses quartiers - pouvait-on vraiment les appeler ainsi ? -. Elle se serait presque attendue à le voir s'écrouler sur son lit (ou sur le sol), en oubliant tout de sa possible future conquête, trop occupé à ronfler sous l'effet de plusieurs litres de bière. Ondine a enfin le loisir de retirer sa capuche, dévoilant sa chevelure blonde ruisselant sur ses épaules et son expression résignée. « Je pensais vous avoir demandé de quitter Ravenshore, toi et ton navire. Je me trompe ? Ou est-ce que vous autres pirates ne concédez à rien tant qu'aucune violence n'est de mise ? » interroge-t-elle d'un ton égal, quoi qu'une indéniable colère brille dans ses prunelles.
Revenir en haut Aller en bas

some kind of madness is swallowing me whole (hoyt)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» BAKUREE SAD de chez MADNESS
» [MULTI] Alice: Madness Returns
» Madness
» Résultat Coubron Madness
» Marble Madness

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
rust and stardust. :: Erathia :: Ravenshore :: Bootleg Bay-