AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

› la famille royale (3/5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
› oracle des oracles
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : maitre du jeu.
date d'inscription : 11/09/2016
messages : 110
avatar : jeremy irons.
crédits : gentle heart.

MessageSujet: › la famille royale (3/5) Dim 6 Nov - 15:30

Les personnages prédéfinis
the road to character.


la famille royale
MYRON DHARA (roi) › libre
VEDRA DHARA (reine) › libre
LARKIN DHARA (prince) › libre
NYA DHARA (princesse) ›  prise

rattachée à la famille royale
TIA HARWIN › libre

Revenir en haut Aller en bas
› oracle des oracles
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : maitre du jeu.
date d'inscription : 11/09/2016
messages : 110
avatar : jeremy irons.
crédits : gentle heart.

MessageSujet: Re: › la famille royale (3/5) Mer 9 Nov - 23:58

Myron Dhara
Roi d'Erathia
Cinquante ans, roi admiré, père peu concerné, veuf brisé, époux indifférent.
avatars conseillés : Jeffrey Dean Morgan, Hugh Jackman, Robert Downey Jr, Gerard Butler. (...)


• Longtemps Prince Myron Dhara, l'actuel monarque d'Erathia est né de l'union d'un roi craint et méprisé, et de sa reine morte en couche et a été, de sa génération, le seul possible héritier du trône. Il a accédé au trône dans la vingtaine, à la mort de son père parti après une longue et douloureuse maladie, et a affronté non sans peine les nombreux défaut du règne de son prédécesseur, ce dans la première année de son règne. Animé par un désir tenace de ne pas réitérer les erreurs de son père, Myron s'est improvisé roi bon, juste et indiscutablement proche de son peuple. C'est un chef de guerre de renom, particulièrement apprécié par ses soldats pour ses capacités de combat, ainsi que sa loyauté à ses troupes, et réputé auprès de ses ennemis pour ne faire aucun quartier. Avec les années, le roi actuel d'Erathia a posé sa marque dans l'histoire en demeurant l'un des monarques, si ce n'est LE monarque, les plus populaires et admirés.

• Il a épousé sa chère et tendre princesse Talia Dhara (née Illorbran) avant même d'accéder au trône d'Erathia, et a fait d'elle une reine comblée plus tard. La reine Talia Dhara, une femme douce et particulièrement belle, a gagné le coeur des citoyens d'Erathia au premier jour de son règne. Des années après le début du règne de Myron, elle lui a offert un héritier, Larkin, et une petite fille nommée Nya encore quelques temps plus tard. Elle a toujours vécu au château et s'est efforcée d'être présente tant pour le peuple que pour sa famille. Son activisme est peut être ce qui lui à coûté sa santé, puisqu'elle est tombée gravement malade après une énième visite de courtoisie aux confins de Frozen Highlands. Un mal inconnu, incurable au point de rendre les meilleurs médecins du pays impuissants, et qui a malheureusement emporté Talia un soir d'hiver. Fou de chagrin, Myron s'est rendu à Erendieren contre l'avis de Magnus Llewelyn, et a troqué son amour pour ses enfants afin de la retrouver et la ramener dans le monde des vivants. Confronté à la sagesse de son épouse qui a refusé de l'accompagner, jugeant que son temps à Erathia s'était achevé, et lui a conseillé de la laisser partir, Myron est rentré à Freehaven vidé de toute émotion. L'amour qu'il éprouvait pour ses enfants aurait pu être son garde-fou à lui, mais l'ayant offert à la princesse Lux, gardienne d'Erendieren, contre le bonheur de revoir Talia une dernière fois, Myron a désormais perdu toute envie de continuer. C'est un homme éteint, qui ne sait plus comment être père, ni même gouverner, ou même vivre.

• Ses enfants n'ont aucune idée du compromis qu'il a du faire pour accéder à Erendieren. Si Larkin n'est pas assez proche de son père pour remarquer une quelconque différence, ayant été élevé loin de la famille, en revanche Nya, qui contrairement à son frère a passé sa vie au château, est toute réceptive à ce changement de comportement. Lui qui a toujours couvé sa dernière comme la princesse qu'elle est s'est complètement désintéressé d'elle à la mort de la reine mère, et trop lâche pour lui avouer son deal, a préféré l'éloigner un temps en lui confiant la responsabilité de Dragonsand. Nya, trop ambitieuse pour même essayer de comprendre son père et donc le percer à jour, a accepté sans se poser de questions et depuis, ils ne se parlent quasiment plus. Myron vit dans la honte d'avoir troqué ses sentiments envers ses enfants pour finalement rien, et sombre chaque jour un peu plus dans la culpabilité.

• Parce que Erathia doit avoir une reine, il a accepté de prendre une nouvelle épouse plusieurs années après la mort de Talia. Après une vaste campagne et de nombreux bals, il a rencontré Vedra Rivann, et l'a épousée quelques semaines plus tard. C'est une roturière, et c'est bien la seule raison pour laquelle il a épousé cette femme. Parce qu'elle serait pour toujours proche du peuple, et pourrait comprendre ses besoins. C'est bien là tout ce qui est attendu d'elle. Elle ne remplacera jamais Talia. Myron le sait, Vedra aussi. Ses enfants le savent, et le peuple aussi. Mais elle fait très bonne figure auprès de tous, et est bien le seul reflet encore à peu prêt reluisant que la famille royale peut se targuer de pouvoir présenter. L'important, c'est qu'elle fait de son mieux. Il y a peu, elle a donné naissance à son premier enfant, et le troisième du roi : Jihen. Et le destin a décidé de le faire naitre le jour de l'assassinat de l'oracle Terre, et d'octroyer ses pouvoirs au nouveau né.

• Impossible pour lui de se positionner par rapport aux récents évènements, notamment l'assassinat sauvage de l'oracle terre. Pourquoi ? Parce que l'intérêt s'en est allé en même temps que Talia. Il n'a plus à coeur de maintenir la paix, ou faire quoi que ce soit. Son peuple met ce manque d'intérêt sur le compte du deuil. Mais Talia est morte depuis des années déjà et Vedra fait de son mieux pour palier à cette absence, le peuple en est parfaitement conscient. Caché dans son château et occupé à questionner Magnus sur des questions de vie, de mort, et d'amour, les nombreuses rébellions qui commencent à éclater un peu partout à Erathia ne semblent pas l'ébranler. Seul revirement de situation : la naissance de Jihen, son troisième enfant et prochain oracle de la terre. Enveloppé par un amour tout innocent pour son plus jeune fils, puisque ces sentiments-là ne faisait par parti du compromis avec Lux, Myron se sent tiraillé entre son cadet et ses deux grands. Parce que finalement, tout ceci est très injuste... Jihen a quitté le château il y a peu, pour sa propre protection et parce qu'après avoir refusé de suivre les conseils de Magnus sur le cas Talia, Myron a accepté de l'écouter sur le cas Jihen, et de le confier à une jeune étudiante. Il n'a supposément pas le droit de s'approcher de son plus jeune fils, ou même de le chercher... mais, parce qu'il veut faire mieux avec lui qu'avec Larkin et Nya, Myron est obsédé par l'idée de le retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
› oracle des oracles
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : maitre du jeu.
date d'inscription : 11/09/2016
messages : 110
avatar : jeremy irons.
crédits : gentle heart.

MessageSujet: Re: › la famille royale (3/5) Mer 9 Nov - 23:58

Vedra Dhara
née vedra rivann, reine d'erathia.
trente-cinq ans, seconde épouse du roi, roturière.
avatars conseillés : hayley atwell, rachel bilson, kristen bell, sophia bush, jennifer morrison (...)


• Fille d'un meunier et de son épouse boulangère, Vedra a tout d'une fille du peuple. D'une inégalable bonté et douée dans la confection de petit pain et autres pâtisseries qui se vendent merveilleuse bien dans tout Caerwyn, Vedra apprendra très tôt à composer avec les caractères particuliers de la famille et la cruauté des clients médisants de ses parents. Sa mère est une femme méprisable, tout l'opposé de sa fille à un point tel qu'on s'est souvent demandé comment une mégère pareille pouvait avoir engendré cette adorable demoiselle, qui deviendrait un jour une admirable jeune femme. Son père a toujours été l'homme silencieux. Celui qui s'en va accomplir sa tâche au petit matin et rentre harassé le soir. Dévorée par l'ambitieux et soucieuse d'appartenir un jour à une classe sociale plus importante, la mère a toujours cherché à marier sa fille au meilleur parti possible. Loin de s'imaginer qu'un jour elle deviendrait la belle-mère du roi, elle a toujours traité Vedra comme rien de plus qu'un moyen de grimper l'échelle vers la bourgeoisie. Tristement, alors qu'elle traitera mal Vedra toute sa vie, elle obtiendra finalement tout grâce à elle.

• Dans le plus grand des secrets, Vedra est tombée amoureuse d'un artisan de Caerwyn de son âge. Elle n'était qu'une toute jeune fille lorsque le grand amour s'est présenté à elle, et pour le préserver de sa maratre, Vedra s'est fait la promesse de garder cette idylle secrète. Ils se sont promis de rester ensemble jusqu'à la fin des temps, et qu'un jour où la bonne fortune le permettrait, ils s'en iraient vivre là où personne ne pourrait les retrouver. Un véritable conte de fée, agrémenté de projets qui, eux, étaient réels. Le secret a perduré durant des années avant que la mère ne Vedra ne le découvre, et décide d'enfermer sa fille chez elle. Privée de son véritable amour, et surtout de sa liberté, Vedra s'est habituée à la compagnie des murs de sa chambre, et de quelques rares livres pendant des mois avant d'être autorisée à sortir saluer son roi lors d'une apparition publique.

• Elle a été tout de suite remarquée par le roi dans la foule, et celui-ci ne s'est pas fait prier pour lui serrer la main, et prendre le reste en mariage. La rumeur courait qu'il se cherchait une nouvelle épouse, et Vedra s'est retrouvée propulsée à la cérémonie de mariage sans même prendre le temps de considérer la demande. Comme si on pouvait refuser quoi que ce soit au roi. Reine toute nouvelle dans sa fonction et si peu guidée, Vedra sait qu'elle doit faire ses preuves tant auprès de sa nouvelle famille, qui l'ignore ou la déteste, et surtout auprès du peuple qui la considère comme une petite reine de substitution. Proche des citoyens, elle met tout en oeuvre pour rendre leurs conditions de vies meilleures et n'hésite pas à accepter la moindre apparition publique pour faire briller un peu plus l'image qu'elle véhicule. Doucement, elle commence à se prendre au jeu et même à l'apprécier, ce même si son mariage est loin de reposer sur une histoire d'amour idyllique. Quant à sa mère, elle coule des jours très heureux dans sa toute nouvelle demeure et fait de son mieux pour ne pas trainer dans les pieds de sa reine de fille, puisqu'elle a obtenu tout ce à quoi elle aspirait.

• Libérée de l'emprise de sa maratre, Vedra a tout naturellement tenté de revoir son premier amour. Elle s'est présenté à lui dans le plus grand des secrets, et, après des explications, des larmes et un tas de mots d'amour, ils se sont retrouvés et entretiennent depuis une relation extra-conjugale dont Vedra n'est pas fière du tout. Mais il y a des choses contre lesquelles on ne peut se battre. Si le roi venait à l'apprendre, elle serait pendue, ou bâillonnée au fond d'un cachot pour le restant de ses jours. Une relation dangereuse, surtout compte tenu de l'exposition de Vedra, et qui entraine tout un tas de conséquences dont l'une d'elle vient à peine de voir le jour...

• Il y a peu, elle a donné naissance à Jihen, son premier et unique enfant. Un adorable nourrisson aux capacités particulières puisqu'il est, selon Magnus Llewelyn, le nouvel oracle de la terre et destiné à la contrôler. Puisqu'elle entretient une relation amoureuse hors mariage qui est largement consommée, et que pour préserver les apparences, elle se donne aussi au roi, Vedra ne sait absolument pas qui est le père de Jihen, et comme si cela ne suffisait pas, elle est plus que jamais terrifiée à l'idée qu'on puisse découvrir sa relation cachée puisque l'attention serait alors aussi portée sur Jihen. Malgré que cela lui crève le coeur, elle a accepté de confier son unique fils à Tia Harwin non seulement pour le protéger des éventuels agresseurs, pour respecter la volonté tant de l'oracle des oracles et de son époux, mais aussi parce qu'elle veut l'écarter du traquenard dans lequel elle s'est fourrée, et qui finira bien par éclater à la lueur du jour. Ne parvenant pas à combler l'absence de son fils, elle pense à lui chaque jour et essayer de collecter le maximum d'information qu'elle peut avoir sur son compte, notamment les déplacements de Tia dans le royaume, ce malgré l'interdiction formelle qu'elle a de le recherche. L'amour d'une mère ne connait aucune limite et Vedra, déjà qu'elle moque son mariage avec un autre, n'est certainement pas prête de s'astreindre aux règles lorsque Jihen est concerné.

Revenir en haut Aller en bas
› oracle des oracles
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : maitre du jeu.
date d'inscription : 11/09/2016
messages : 110
avatar : jeremy irons.
crédits : gentle heart.

MessageSujet: Re: › la famille royale (3/5) Mer 9 Nov - 23:59

Larkin Dhara
Sa majesté Larkin Dhara, Prince d'Erathia et Duc d'Harmondale.
vingt-sept ans, premier héritier de la couronne d'erathia, chevalier en devenir. (TERRE)
avatars conseillés : theo james, francisco lachowski, douglas booth, will higginson, dave franco (...)


• Il a été écarté de la famille lorsqu'il n'était qu'un enfant, et placé à Aelfinth, l'école des guerriers du royaume. Son père, sur les nombreux avis de ses conseillers personnels, a pensé qu'il devrait mériter le trône d'Erathia qui lui est, de toute façon, réservé par droit de naissance. Qu'il devait faire de lui un guerrier émérite, proche du peuple, et surtout digne de son héritage, et n'a trouvé personne de plus qualifiés que les professeurs d'Aelfinth pour faire de lui un futur roi. Ses apparitions publiques sont très rares, et font de lui une véritable curiosité pour le peuple d'Erathia. De fait, il n'a quasiment pas côtoyé sa véritable famille, et ne sait que trop peu de choses sur eux. Il n'a été invité à rejoindre la palais qu'en de rares occasions : la naissance de sa petite soeur, Nya, ainsi que la mort de sa mère la Reine, le second mariage de son père avec Vedra, et tout récemment, la naissance de son demi-frère, Jihen. Il n'a aucune espèce de relation avec le roi, ce même si ce dernier lui a occasionnellement rendu visite, ni avec sa soeur qui rejette même son existence. Pendant longtemps, il a entretenu une relation épistolaire avec sa mère, mais maintenant il se souvient à peine de ce à quoi elle ressemble. Il considère les professeurs d'Aelfinth, ainsi que les guerriers d'Harmondale comme sa véritable famille, ce même s'il ne nourrit aucune rancoeur à l'égard de la famille royale. Malgré son impression de ne pas être un Dhara, pas vraiment, il ne peut que remercier son père de l'avoir placé à Aelfinth.

• Il considère Aelfinth comme sa première, et même unique maison. Depuis toujours, il a dormi dans la même chambre, écumé les mêmes couloirs, a appris à combattre dans les mêmes centres d'entrainements, entouré des mêmes précepteurs et élèves. De garçonnet sans le moindre repère, subissant les brimades de ses camarades jaloux de son statut de prince, il est devenu un homme robuste, fier combattant, et admiré de tous. Sa loyauté envers ses précepteurs et nombreux camarades font qu'il est devenu un homme de la terre, un rattaché à Harmondale dont il est d'ailleurs le Duc. C'est là le seul écart de conduite que son père a autorisé, et même cautionné (pour une question d'image auprès du peuple). Outre son allégeance, c'est un homme fort, et parfaitement entrainé. Etudiant émérite depuis toujours, il est l'un des meilleurs étudiants de sa génération, et l'un des meilleurs guerriers du pays. Depuis la fin de ses études, il vogue entre Harmondale, où il joue à merveille le rôle d'ambassadeur de Caerwyn, et le poste avancé de Freehaven. La prochaine étape ? gagner la confiance de son père et obtenir un poste de chevalier et capitaine dans l'armée royale. Pas gagné, puisque le Roi à pour projet de l'initier à l'aspect plus politique du royaume.

• À la mort de la reine mère, Larkin est revenu à Caerwyn le temps du deuil. Il n'avait alors jamais rencontré sa petite soeur, excepté lorsqu'elle n'était qu'un nourrisson, et n'avait pas vu son père depuis des années. Nya a toujours considéré qu'il ne faisait pas parti de cette famille. Qu'elle était l'ainée, l'héritière première, et a été élevée comme une enfant unique. Elle a complètement occulté l'existence de Larkin, et n'a pu que le détester une fois que celui-ci est arrivé au palais. Parce que sa présence remettait en cause ses ambitions de princesse capricieuse, et parce qu'elle venait de perdre une mère qu'elle refuserait à jamais de partager avec un parfait inconnu, quand bien même il soit de sang royal, et donc le sien. Leur père, rongé par le chagrin, a refusé de voir ses enfants durant des jours et, parce que Larkin ressemblait trait pour trait à son épouse défunte, a attendu qu'il parte enfin avant de se montrer de nouveau. Contraint de faire son deuil de son côté, et de penser à sa mère qui a su être là pour lui sans l'être totalement, grâce à une relation épistolaire assidue, Larkin s'est totalement exclu de sa famille une fois rentré à Harmondale. Parce qu'il est un homme bien, il a tenté de nouer des liens avec Nya lors de sa dernière visite, à l'occasion du mariage entre son père et sa nouvelle épouse, Vedra, mais sans succès. Il ne compte pas laisser tomber si aisément, déterminé par nature qu'il est, mais le futur roi ne s'est jamais senti aussi seul qu'à Caerwyn, entouré des siens.

• S'il passe plus de temps à Caerwyn, son intérêt pour le poste avancé oblige, il n'en reste pas moins toujours très discret. Larkin ne raffole pas des apparitions publiques, et refuse catégoriquement qu'on l'appelle 'sa majesté', 'prince' et autres titres de cette fibre. Parce qu'il n'a pas l'impression de faire parti de la famille royale, et parce qu'il est bien trop humble pour revendiquer le moindre titre, il demande à ce qu'on le considère comme un soldat, avant de le considérer comme un prince. Malgré sa discrétion, c'est pourtant celui de sa famille qui est le plus proche du peuple. Il dégage aussi une meilleure image que sa soeur, ou sa belle-mère, parce qu'il est un homme simple, bourré de valeurs, et brave. De quoi s'attirer encore plus les foudres de sa cadette, mais qu'importe. Seul son père le surclasse sur cet aspect, car considéré comme un Roi juste et honnête. Doué pour disparaitre et passer inaperçu, il s'est lui-même proposé à la naissance de Jihen, dernier de la famille et nouvel oracle de la terre, pour assurer sa protection loin des scandales de la cours. Un rôle de protecteur, de véritable grand frère, qu'il n'a jamais pu jouer avec Nya, qui l'intéressait plus que sa place sur le trône d'Erathia, mais qui lui a été refusé par son père. Parce qu'il est celui qui va devoir monter sur le trône un jour, que ses ambitions n'intéressent personne et que son destin est bien trop important pour être sabordé par le nouvel oracle de la terre, qu'importe qu'il soit son frère. Loin d'être prêt à endosser ce genre de responsabilités, Larkin ne trouve définitivement pas sa place à Caerwyn et commence à perdre pied.

• Larkin rêve d'une vie simple, loin des contraintes qu'un rôle de Roi, ou même de Prince imposerait. Il s'imagine vivre à Harmondale, faire son service militaire comme n'importe quel guerrier, fonder une famille, et terminer ses vieux jours en enseignant à Aelfinth à son tour. Parce qu'il n'a pas été élevé dans un contexte royal, il n'a pas les mêmes ambitions, ni les mêmes moeurs que le reste de sa famille. S'il nourrit encore l'espoir de trouver un jour le moyen de se dégager de ses obligations, et pourquoi pas laisser sa place à sa soeur, ou à sa belle-mère, Larkin commence doucement à se résoudre à embrasser la fatalité, quitte à faire une croix sur ses rêves de simplicité.  
Revenir en haut Aller en bas
› oracle des oracles
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : maitre du jeu.
date d'inscription : 11/09/2016
messages : 110
avatar : jeremy irons.
crédits : gentle heart.

MessageSujet: Re: › la famille royale (3/5) Mer 9 Nov - 23:59

Nya Dhara
sa majesté nya dhara, princesse d'erathia et duchesse de dragonsand.
vingt-quatre ans, seconde héritière de la couronne d'erathia, étudiante en histoire à Calhelda. (NEUTRE A TENDANCE FEU)
avatars conseillés : Lily Collins, Zoey Deutch, Willa Holland, Danielle Campbell. (...)


• Contrairement à son frère ainé, Larkin, Nya a été élevée au château comme la princesse qu'elle est. Parce que privé des joies de pouponner son premier né, Myron a couvé sa fille toute sa vie durant et a fait d'elle la petite peste égoïste et imbue d'elle-même qu'elle est aujourd'hui. Nya est une garce, une vraie. Une princesse pourrie gâtée qui se respecte, et claque son titre à la figure de ceux qu'elle considère comme ses larbins, soit le reste de tout Erathia. Elle pense que tout lui est dû, et abuse de ses privilèges. Tout le contraire de sa défunte mère, une femme admirée pour sa douceur et son courage. Surtout, elle a grandi avec l'ambition d'un jour accéder au trône et gouverner Erathia. Une croyance bien évidemment fausse puisqu'elle se place en seconde position, derrière son frère ainé qu'elle n'a que trop rarement côtoyé. Elevée comme une fille unique, elle n'admet pas que Larkin puisse être l'héritier légitime du trône et compte bien changer la donne coûte que coûte. Elle se croit promise à un très grand avenir, et c'est très probablement le cas, mais elle a en elle une part de noirceur particulièrement alarmante. Et cette noirceur trouve sa source dans cette rancoeur lancinante qu'elle nourrit à l'égard de son frère, qu'elle considère comme un étranger, mais qui accède à tout ce à quoi elle aspire. De son père qui lui a pourtant tout donné, mais lui refuse le trône. De sa mère partie trop tôt et ayant placé la barre bien trop haute pour elle de son vivant, au moins vis-à-vis du peuple, et de sa belle-mère, juste pour exister. À ce jour, personne ne déteste plus sa famille que Nya. Elle considère son frère comme la branche pourrie de l'arbre familiale, mais ne se rend pas compte que c'est elle, égocentrique qu'elle est.

• C'est une grande passionnée d'histoire. Une chose qu'on ne peut pas lui enlever : elle s'intéresse à l'histoire de son pays depuis toute jeune et connait la moindre anecdote sur chacune des régions, la moindre légende sur Erathia et saurait réciter par coeur toutes les créatures, humaines ou magiques, qui ont un jour marqués l'histoire du royaume. À Calhelda où elle est étudiante, si sa réputation de princesse putassière n'est plus à faire, on dit aussi d'elle qu'elle a l'étoffe d'une véritable historienne et est une érudit en devenir. Sa soif de connaissance, probablement alimentée par un besoin viscéral de prouver qu'elle est capable d'accéder au trône d'Erathia, ne connait aucune limite et l'amène à beaucoup se déplacer dans le royaume. Notamment dans les régions plus reculées, où elle est susceptible de mettre la main sur des artefacts rares. Son rêve ? Gagner un accès à la Celestial Library. En attendant, elle s'est dégoté un tout nouveau domaine à étudier : Dragonsand.

• À la mort de sa mère, avec qui elle entretenait une relation allant de correcte à plutôt bonne selon les jours et les humeurs, Nya s'est éloignée de sa famille. Ou du moins de la seule personne qu'elle considérait encore comme sa famille : son père. Celui-ci a pratiquement fait la même chose de son côté. Si elle dépendait beaucoup de lui, notamment de ses décisions, elle s'est détaché de son cocon confortable fait de manipulations enfantines et de bouquins d'histoires, pour se consacrer au but qu'elle s'est fixé : conquérir un trône qui ne lui appartient pas. Tout les coups sont permis. Bien sûr, il n'est pas question de tuer son frère, moins encore son père. Parce qu'elle est si ambitieuse, elle veut acquérir le pouvoir parce qu'elle le mérite, non pas par le complot, même si cette voie commence à être de plus en plus tentante. Et si la distance avec sa famille n'était pas assez creusée, elle a totalement tourné le dos à son père lorsque celui-ci à décidé de prendre une nouvelle épouse. Une plus jeune, plus fade, et roturière par-dessus le marché. Une qui croit encore que la paix du royaume viendra en offrant des fleurs aux femmes des seigneurs d'Erathia. Une abomination, selon Nya. Par conséquent, elle n'a jamais rencontré, ni même soupçonné l'existence de son demi-frère, Jihen, et elle est probablement la seule à avoir été écartée du secret. Une sécurité nécessaire, compte tenu des dernières fréquentations douteuses de la princesse. Une nouvelle qui, si elle l'apprend un jour, risque de l'entrainement un peu plus vers ses propres ténèbres.

• Dans le but de redorer l'image malsaine que dégage Darkmoore, le Roi Myron a confié à sa fille la lourde tâche d'en être l'ambassadrice. Nommée Duchesse de Dragonsand, Nya s'est rendue dans la région en question il y a de ça quelques mois pour sa première visite et n'est depuis que rarement revenue à Caerwyn. Elle s'est passionnée pour Darkmoore, s'est trouvée des affinités insoupçonnées avec ses citoyens et découvre chaque jour un peu plus l'histoire de la région, notamment ses secrets les plus profonds. Lors d'une visite impromptue dans le désert, vestige de l'époque des dragonniers, elle et ses nombreux suivants se sont retrouvés dans une tempête de sable monstrueuse. Après des jours sans boire, ni manger, le groupe s'est réfugié dans des ruines révélées par la tempête et Nya y a découvert ce qu'elle pense être un oeuf. Une fois secourue, elle s'est plongée corps et âme dans de grandes recherches et se sait désormais propriétaires d'un oeuf de dragon. Elle ne sait pas si son occupant est encore vivant, mais s'imagine que ce n'est pas le hasard, mais bien le destin qui l'a amenée à trouver cet oeuf. Qu'elle est à l'aube d'une ère nouvelle, ou du moins à la renaissance d'une ère glorieuse passée. Elle ne s'en rend pas encore compte, mais l'oeuf l'obsède. Elle y veille avec la plus grande précaution, de jour comme de nuit, quitte à mettre sa mission de Duchesse, et tout le reste de son existence complètement entre parenthèse. À part ses suivants, personne ne sait qu'elle a cet oeuf, et elle compte bien garder le secret encore longtemps. À force de se trouver des affinités avec Darkmoore, Nya pourrait bien finir par offrir sa loyauté à la nation du feu et définitivement rejoindre les rangs des esprits les plus noirs et manipulateurs de tout le pays. Comme eux, elle est prête à tout pour atteindre son but : devenir la première reine héritière du pays.
Revenir en haut Aller en bas
› oracle des oracles
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : maitre du jeu.
date d'inscription : 11/09/2016
messages : 110
avatar : jeremy irons.
crédits : gentle heart.

MessageSujet: Re: › la famille royale (3/5) Mer 9 Nov - 23:59

Tia Harwin
apprentie médecin-guérisseur et botaniste de murmurwoods. (TERRE)
Vingt-six ans, fille de la terre, étudiante à Calhelda, nouvelle tutrice de Jihen Dhara.
avatars conseillés : daisy ridley, emilia clarke, jenna-louise coleman, leighton meester (...)


• Impossible d'en douter, Tia Harwin est une fille de la terre. Elle trimballe avec elle tout son amour pour sa terre natale, Kriegspire, et le revendique fièrement, qu'importe qui la dirige du côté magique ou politique. Plus particulièrement, Tia est faite d'une loyauté sans borne envers la forêt, et les peuples qui vivent en paix entre les arbres de Murmurwoods où elle a été élevée par des parents médecins. Elle rêve de le devenir à son tour, et aucun doute qu'elle y parviendra sans trop de difficultés compte tenu de son parcours faute en terme d'études. Elle est à ce jour l'une des élèves les plus brillantes que Calhelda ait connu, et personne ne s'y connait mieux en botanique qu'elle. Adepte de la médecine par les plantes, Tia fait véritablement des miracles grâce à des onguents et autres pommades maisons. Avoir grandi dans une famille aimante et passionnée, ainsi que dans le cadre particulier instauré par la forêt, l'a rendue particulièrement attentive au besoin des autres. Elle entretient également de très bonnes relations avec les nymphes et les elfes. Ces derniers considèrent la jeune femme comme étant des leurs, ce qui est pour elle un avantage et un honneur certain.

• L'assassinat de Cerwyn Ziren, le défunt oracle de la terre, l'a probablement touchée plus que quiconque. Il était son plus vieil ami, son confident, son pilier, et aussi, mais surtout le grand amour de sa vie. Ce sans qu'il ne le sache. Elle regrette d'avoir manqué l'occasion de le lui dire, par timidité, et probablement par bêtise, et vivra pour toujours avec ce remord vicieux. À sa mort, elle a arrêté de sourire, et de rire. Elle s'est éteinte, s'est posé un milliard de questions, et à laissé le temps filer comme si ça n'avait plus aucune espèce d'importance. Probablement que Cerwyn l'aimait aussi, malgré les contraintes qu'imposait son rôle d'oracle, mais ça aussi elle ne le saurait jamais. Elle s'est enfermée dans l'une des nombreuses ailes de la bibliothèque de Calhelda, prétextant être absorbée par une recherche. Elle n'a plus visité ses parents, ni les nymphes, ni les elfes, et s'est résigné à une existence fade au milieu des livres et des recherches qui ne mènent à rien. Puis un matin, tout à changé.

• Un matin très tôt, la garde royale s'est invitée dans sa chambre d'étudiante et l'a tirée de sa dépression léthargique avec poigne. Elle s'est retrouvée dans la salle du trône, à devoir faire la référence à un roi tourmenté, et à sa femme bouleversée, tenant dans ses bras le nouveau né royal. Celui dont personne n'avait encore entendu parler, et dont personne ne devrait soupçonner l'existence à l'avenir. Le nouvel oracle de la terre est né de sang royal, et se prénomme Jihen. Prince Jihen Dhara. La nouvelle l'a bouleversée elle aussi à son tour, puisque le remplaçant de Cerwyn se trouvait là, devant elle, enrobé dans une couverture en coton. Magnus Llewelyn a décrété qu'elle était celle qui devrait prendre Jihen, et devenir son rempart contre un monde qui menaçait de s'écrouler chaque jour un peu plus. Parce que ses intentions avaient toujours été et resteraient encore longtemps honnête. Parce que son coeur brave et pur saurait trouver le meilleur moyen de protéger l'héritier magique de l'homme qu'elle aime. Elle a quitté Caerwyn dans la journée, le nourrisson dans les bras et une nouvelle raison de se battre. La famille royale ne sait rien de ses plans, et ne doit en aucun cas essayer de la retrouver pour le bien de l'enfant. Seul le cercle des oracles a été mis au courant par Magnus. Elle fera passer Jihen pour sa propre progéniture, et à pour projet d'abuser de sa relation exclusive avec les peuples de Murmurwoods pour demander asile et protection, tout en sachant pertinemment qu'elle met ainsi tout le monde en danger.

• Tia peut faire appel à n'importe quel oracle grâce à une amulette qu'elle porte autour du cou. Elle n'a qu'à penser à l'un d'eux, prononcer son prénom à voix haute tout en serrant l'amulette dans ses mains, et celui-ci apparait instantanément. Son précédent propriétaire, Magnus Llewelyn, a confié l'amulette au roi Myron Dhara, qui en a fait cadeau à son tour à Tia dans le cas où elle, et surtout Jihen, feraient face à un terrible danger. Si elle n'a encore jamais usé de ce précieux artefact, elle le garde sur elle en permanence, consciente qu'elle est de son caractère particulièrement précieux et dangereux s'il tombait entre de mauvaises mains.

• Ce qu'elle a toujours caché : Ses parents sont en possession d'un des livres perdus de la Celestial Library et c'est bien grâce à cet ouvrage qu'ils ont construit leur bonne réputation en tant que médecins. Le livre traite de la magie verte, l'art d'utiliser les végétaux. Si elle a toujours refusé, par principe, d'y jeter le moindre coup d'oeil, elle est désormais convaincue que le livre lui sera une aide précieuse et non-négligeable si elle veut protéger Jihen au maximum de ses capacités. Elle n'a jamais pratiqué la magie auparavant, et se rend bien compte qu'il a fallut des années à ses parents avant de maitriser même la recette la plus simple proposée par le livre. Mais elle compte bien mettre la main dessus en arrivant à Kriegspire. Le problème ? Le grimoire, comme les autres, est enchanté. Un sort particulièrement puissant cause une obsession démentielle à quiconque possède le livre. Si ses parents n'ont jamais montré le moindre signe de démence, c'est bien parce que personne n'a jamais tenté de dérober le livre. Mais Tia est déjà en chemin, et compte bien l'emporter avec elle dans les tréfonds de Murmurwoods.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: › la famille royale (3/5)

Revenir en haut Aller en bas

› la famille royale (3/5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Attia - realisée] Commande pour le Sacre
» L'histoire de Lara
» 6 : la famille royale
» Famille royale, dauphin, etc
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
rust and stardust. :: Home :: Something for what ails you-