AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

› les seigneurs (5/5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
› oracle des oracles
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : maitre du jeu.
date d'inscription : 11/09/2016
messages : 110
avatar : jeremy irons.
crédits : gentle heart.

MessageSujet: › les seigneurs (5/5) Dim 6 Nov - 15:31

Les personnages prédéfinis
the road to character.


les seigneurs
MAVEN HERENDAL (ravenshore) › libre
NURIE CARANTHIR (myst) › libre
OSRIC ARCHIBALD (kriegspire) › libre
SARETH VERHOFFIN (darkmoore) › libre

région à part
KIRA THRONHEIM (frosgard) › libre

Revenir en haut Aller en bas
› oracle des oracles
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : maitre du jeu.
date d'inscription : 11/09/2016
messages : 110
avatar : jeremy irons.
crédits : gentle heart.

MessageSujet: Re: › les seigneurs (5/5) Jeu 10 Nov - 0:04

Maven Herendal
seigneur de Ravenshore
trente-cinq ans, allégeance à l'eau, séducteur, dépassé par la situation, nerveux, facilement influençable.
avatars conseillés : michiel huisman, paul wesley, richard madden, taylor kinney (...)


• Une chose est certaine : Maven n'était absolument pas fait pour ce rôle. Beaucoup de personnes continuent à se demander quelle mouche a bien pu piquer le Roi Myrhon lorsqu'il a nommé un baroudeur jeune et sans aucune expérience à un rôle d'une telle importance, surtout lorsque des centaines d'autres hommes auraient été mieux placés. En réalité, Maven ne doit sa nomination qu'à une promesse de longue date faite entre son propre père, proche du roi, et ce dernier. Las de voir son fils unique sillonner les routes sans le moindre projet, las de le voir conquérir des femmes sans finalité, il a souhaité lui offrir enfin un rêve à la hauteur de ses capacités. Maven n'est pas idiot, loin de là. Il pourrait même être un seigneur brillant, mais à trente-cinq ans il a encore tout d'un grand enfant et son comportement lui porte préjudice. S'il a accepté cette nomination il y a trois ans, il peine encore à en prendre la pleine mesure et se sent largement dépassé par les événements.

• Parce qu'il est perçu comme un parvenu sans mérite, arrivé à ce rôle par un accord de complaisance et aucunement lié à la politique, Maven peine à se faire respecter. Il faut reconnaître qu'il ne fait pas beaucoup d'efforts pour changer la donne, du moins en donne-t-il l'impression, bien qu'il ait largement évolué depuis ses premiers jours en tant que Seigneur. Force est de lui reconnaître une capacité certaine pour s'entourer des personnes de choix, susceptibles de le conseiller sur les meilleures décisions à prendre pour l'avenir de sa région. Autre talent qu'il sait mettre à profit : une aisance orale et un charisme indéniable, celui-là même qu'il utilise le plus souvent pour conquérir bon nombre de femmes. Sa voix se fait difficilement entendre, même encore maintenant, et il est régulièrement raillé, mais certaines décisions prises récemment, bien que délicates et peu populaires, lui ont permis de rallier l'avis de certains de ses détracteurs les plus sceptiques. Un premier petit pas, certes, mais un premier pas quand même vers sa légitimité.

• Maven est un coureur de jupons. Du moins l'était-il lorsqu'il sillonnait les routes d'Erathia en tant que cartographe pour le compte de son père. De région en région, de ville en ville, il laissait derrière lui un sillage de coeurs plus ou moins brisés auxquels il promettait la lune sans s'attarder suffisamment après pour la leur décrocher. Joueur malicieux et malin, sa facilité à séduire les femmes lui valait aussi de déclencher de sacrées bagarres - dont une qui lui a laissé une large balafre - d'époux bafoués ou d'amants éconduits. Depuis sa nomination en tant que Seigneur, il s'est calmé. Pire, il s'est marié (une nouvelle qui a brisé encore davantage de coeurs, tant il faisait partie de cette caste tant convoitée de prestigieux partis). Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, mais force est de reconnaître qu'ils forment un très beau couple, et crédible qui plus est. Elle-même est bien plus posée que lui et calme ses ardeurs, joue le rôle de conseillère et le rassure. S'il l'aimera un jour ? Rien n'est sûr, mais il prend goût à la vie d'homme rangé plus facilement qu'il ne l'aurait cru.

• De tous les Seigneurs d'Erathia, il est sans aucun doute celui qui s'entend le mieux avec son Oracle. Là où Maven est encore immature et prend des décisions impulsives et souvent irréfléchies, Ondine parvient à le tempérer et à le conseiller du mieux qu'elle le peut. Proches l'un de l'autre, ils forment un binôme relativement efficace... Du moins jusqu'à la montée en puissance de la piraterie sur les îles longeant la côte de Silver Cove. Si la piraterie n'a rien d'une nouveauté, les méthodes employées par ses représentants laissent à désirer : larcins et pillages sont devenus légions et attirent la peur de beaucoup d'habitants, et notamment de beaucoup de nobles qui n'osent plus se rendre dans leur résidence secondaire de peur de se faire détrousser... ou pire. Satisfaire les désirs de tous est devenu la priorité de Maven qui, soutenu par Ondine, relève là son plus grand challenge depuis son arrivée au pouvoir, celui qui pourra potentiellement lui permettre de laisser son nom dans l'histoire du Royaume, de graver dans le marbre son passage mais aussi d'enfin laisser derrière lui son passé et d'embrasser davantage son futur qui pourrait être brillant.
Revenir en haut Aller en bas
› oracle des oracles
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : maitre du jeu.
date d'inscription : 11/09/2016
messages : 110
avatar : jeremy irons.
crédits : gentle heart.

MessageSujet: Re: › les seigneurs (5/5) Jeu 10 Nov - 0:05

Nurie Caranthir
dame de Myst
quarante-six ans, allégeance à l'air, soupe au lait, superficielle, vaniteuse, capricieuse.
avatars conseillés : lena headey, angelina jolie, rachel weisz, famke janssen (...)


• Difficile de trouver Seigneur (en l'occurrence Dame) moins apprécié que Mlle Caranthir, qui use et abuse du Mademoiselle qui lui donne l'impression d'être toujours jeune. D'un âge certain, qu'elle n'hésite pas à modifier selon sa lubie du moment, elle est pourtant restée bloquée à un âge entre l'adolescence et l'âge adulte qui la pousse à se comporter comme une personne terriblement vaine, vaniteuse et superficielle, aux priorités bien éloignées du quotidien des gens. Peut-être parce qu'elle est originaire de Myst et qu'elle a grandi dans un univers de plus en plus décadent, elle se plait à vouloir rester éternellement jeune et de susciter encore et toujours l'admiration et le désir des hommes - surtout plus jeunes. Il faut bien le reconnaître, Nurie est un rien caricaturale, un trait qu'elle pousse de plus en plus à l'extrême à mesure que les années passent et la rapprochent d'un état de fait contre lequel même elle ne peut pas lutter : la vieillesse. Obsédée par le temps qui passe, elle a fait sa priorité de trouver un remède aux signes évidents de l'âge, notamment les rides qui apparaissent de plus en plus prononcées.

• Beaucoup de personnes déplorent ce comportement indigne de son rôle. Plus largement, beaucoup regrettent que la seule femme à avoir jamais atteint un rang aussi élevé (elle est la toute première à gouverner une région, un fait suffisamment incroyable pour être régulièrement mis en avant) ne fasse pas honneur au prestige de la fonction. Nurie aurait pu défendre un message fort et créer des vocations chez de nombreuses petites filles, mais elle attire au lieu de cela incompréhension, colère et mépris. Très peu appréciée, y compris par les habitants de Myst - ce qui en dit long compte tenu de leur tolérance poussée à l'extrême - seuls certains se rappellent qu'à sa nomination, huit ans plus tôt, elle était autrement plus sérieuse et digne de sa fonction. Nurie a conscience qu'en étant une femme de pouvoir, elle est automatiquement scrutée attentivement et jugée au moindre faux pas. Elle a décidé d'abandonner derrière elle le sérieux de ses responsabilités et préfère désormais donner aux gens ce qu'ils cherchent : la moindre erreur. Quitte à ce qu'ils en trouvent quoi qu'il arrive, autant ne pas se donner la peine de chercher à faire les choses bien. Son statut de femme lui vaut aussi d'être la moins écoutée au conseil de Mhyron, non pas par le Roi lui-même, qui l'a nommée pour une raison, mais par les autres Seigneurs et notamment Sareth qui la juge indigne de ce rôle.

• Nurie a connu les affres de la déception sentimentale. Longtemps mariée, son incapacité à produire un héritier et à lutter contre la vieillesse lui ont valu d'être quittée par son mari pour une femme plus jeune et plus belle qu'elle. Eperdument amoureuse, elle n'a jamais été en mesure de lui pardonner cet affront et on a noté dès lors un changement radical dans sa personnalité. Si Nurie est aussi vaniteuse, c'est parce qu'elle est en pleine crise existentielle, engoncée dans ses doutes futiles qui ont pourtant eu raison de sa plus belle histoire d'amour. Paranoïaque, elle désespère ses conseillers et proches qui ne savent plus comment la rassurer, puisqu'elle ne les écoute pas, et préfèrent la laisser s'enfoncer dans ses idées délirantes. Plus que de lutter contre le temps qui passe, c'est aussi une leçon qu'elle souhaite donner à un ancien mari qui parade avec sa potiche au bras et leur bambin juste devant eux, comme pour la narguer. De tous, son ancien mari est le seul à exercer encore la moindre forme de pouvoir sur elle et si elle s'en veut de se laisser si facilement atteindre, la crise de doutes qui ne la quitte plus a raison de sa meilleure volonté.

• Elle possède la particularité de maîtriser en partie la magie de l'air. Une capacité relativement rare pour une humaine, et plus encore pour un Seigneur qui sont généralement choisis pour contrebalancer la magie. L'influence de Myst n'y est pas pour rien, puisqu'il s'agit de la région la plus concentrée en magie et qui laisse une empreinte, même minime, sur tous les habitants qui y naissent. En l'occurence, comme son homologue Oracle, Zéphyr, elle est une illusionniste brillante qui ne demande qu'à s'améliorer. Malheureusement, sa magie n'atteindra jamais un niveau suffisant pour lui permettre de s'en vanter en société. Au lieu de cela, elle s'en sert pour ses propres intérêts, pour la mettre en valeur en exhibant des bijoux imaginaires, parures de diamants et robes divines lors des événements  récurrents de Myst. Grande appréciatrice des mondanités, elle adore s'exhiber face à la population et est notamment reconnue pour le bal masqué qu'elle organise tous les ans et qui remporte toujours un large succès, même auprès de ses plus fervents détracteurs. Si elle n'est pas (plus) très investie en politique, elle continue indéniablement d'entretenir la réputation et les nombreux mythes qui entourent l'univers si particulier de Myst.  
Revenir en haut Aller en bas
› oracle des oracles
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : maitre du jeu.
date d'inscription : 11/09/2016
messages : 110
avatar : jeremy irons.
crédits : gentle heart.

MessageSujet: Re: › les seigneurs (5/5) Jeu 10 Nov - 0:05

Osric Archibald
seigneur de Kriegspire
quarante-et-un ans, allégeance à la terre, loyal, juste, intransigeant, autoritaire.
avatars conseillés : nikolaj coster-waldau, michael fassbender, christian bale, travis fimmel, pedro pascal (...)


• De tous les Seigneurs d'Erathia, il est probablement celui qui inspire le plus confiance. Ce doit être quelque chose dans son physique, imposant, marqué par les batailles qu'il a livrées, qui plaît à ce point et pousse la population de sa région à boire ses paroles, le croire et l'aimer. Il jouit d'une réputation sans pareille à l'exception peut-être du Roi, et beaucoup déplorent qu'une fois le décès de celui-ci, Osric ne soit pas en mesure de le remplacer tant il est une personne de confiance, qui ne se laisse pas abuser par le jeu politique et préfère de très loin l'honnêteté et la transparence. Kriegspire lui doit une large partie de sa prospérité, du moins jusqu'à la mort de l'Oracle de la Terre, et il a contribué à faire de sa région, dans laquelle il est né, un endroit où beaucoup de populations s'entremêlent. Adepte d'une justice honnête, il ne prend jamais de décision hâtive et préfère de loin attendre l'avis de son conseiller et bras droit, ainsi que des quelques personnes siégeant à son comité restreint, un organe politique non-officiel sur lequel Osric s'appuie pour conférer légitimité à ses décisions.

• Ce sérieux, ce professionnalisme et ce sens de la justice, il les doit à une longue carrière menée dans la garde royale, pour commencer, puis dans l'armée d'Erathia où il fut le général le plus gradé et le plus respecté qu'ait connu le royaume. On lui doit notamment la tenue en échec d'une tentative de conquête du Royaume du Nord il y a près de dix ans. La bataille a été sanglante, beaucoup d'hommes sont morts, mais son sens de la stratégie a empêché le reste de l'armée de subir le même sort en battant en retraite pour mener une guerre d'épuisement. Ses faits d'armes, ses faits de gloire, ont attiré le regard avisé du Roi Mhyron qui lui a proposé de devenir le Seigneur d'Harmondale s'il souhaitait prendre sa retraite. Il aura fallu de longs mois d'incitation et de chasse pour parvenir à le convaincre et c'est avec réticence qu'il s'est engagé dans ce rôle. Sans aucune expérience de la politique, il a improvisé avec les moyens du bord et s'est servi de ses années dans l'armée pour instaurer un système hiérarchique efficace ne s'embarrassant pas de futilité.

• Osric est un homme juste, personne n'en démordra, et certainement pas sa femme qu'il a épousée avant de mener sa première campagne, à vingt ans. Plaçant sa famille bien au-dessus de quelconque responsabilité politique ou seigneuriale, il mène une vie simple, que beaucoup qualifient d'austère. Il possède certes sa propre demeure mais elle est loin d'être le château que beaucoup de régions privilégient. Tout au mieux ressemble-t-elle à un manoir creusé dans les larges tunnels qui composent une grande partie d'Harmondale, ce qui lui permet de rester toujours à proximité des soldats en herbe s'entraînant dans la capitale de la région. De nombreux habitants déplorent une certaine forme de partialité, en cela qu'il ne se rend que rarement à Patriona ou à Murmurwoods, deux autres endroits majeurs de la région. Récemment, cette mise à l'écart alors même que la région connaît une grande période de trouble a attisé une certaine forme de rejet de la part de la population "terrienne" (par opposition avec la population souterraine d'Harmondale). Cette opposition est très récente, et ne se propage que lentement, ce qui permet à Osric de jouir encore de sa popularité.

• En vérité, si Osric s'efforce de rester imperturbable, les événements terribles qui s'acharnent sur Kriegspire en viennent à l'empêcher de dormir la nuit. Assailli de terribles cauchemars, l'épuisement commence à se lire sur ses traits. Homme de terrain, homme d'action et de concret, sa croyance en la magie a toujours été relativement limitée : comme beaucoup, il sait qu'elle existe mais s'en tient très éloigné et ne lui accorde que peu de crédit. Savoir que la magie est responsable du chaos actuel ne fait qu'accentuer la méfiance qu'il éprouve à son égard mais il n'a d'autre choix que de l'accepter pour sauver Kriegspire. Harmondale, dans laquelle il réside, commence à s'effondrer de l'intérieur et l'angoisse se répand parmi la population souterraine, l'obligeant à sortir de son mode de vie si fermé pour se montrer fort et rassurant. Intérieurement, il n'en mène pas large, surtout depuis que Magnus Llewelyn en personne lui a révélé l'existence d'un successeur au précédent Oracle pas plus haut que trois pommes, et certainement pas assez âgé pour pallier le désastre qui se prépare.
Revenir en haut Aller en bas
› oracle des oracles
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : maitre du jeu.
date d'inscription : 11/09/2016
messages : 110
avatar : jeremy irons.
crédits : gentle heart.

MessageSujet: Re: › les seigneurs (5/5) Jeu 10 Nov - 0:06

Sareth Verhoffin
seigneur de Darkmoore
trente-neuf ans, allégeance au feu, sournois, malhonnête, ambitieux.
avatars conseillés : oscar isaac, benedict cumberbatch, daniel gillies, aidan turner (...)


• Il fut l'ami le plus proche du frère du Roi, voilà bien des années, partageant avec lui des rêves innocents de grandeur, d'expansion. Mais voilà, tant d'eau a coulé sous les ponts qu'il ne reste plus grand-chose de l'homme généreux qu'il fut un jour. Sareth est devenu avide de pouvoir, plus encore depuis sa nomination par le roi lui-même au poste de Seigneur de Darkmoore. Si cette nomination devrait être considérée comme un cadeau, une forme de reconnaissance, Sareth sait qu'il n'en est rien : en lui donnant la responsabilité d'une lande désolée où les âmes qui vivent n'ont ni espoir, ni projets, on le met à l'écart, loin du pouvoir. Le Roi Myron, dans toute sa sagesse, a très vite compris que cet homme pouvait être dangereux si on le laissait trop proche de l'épicentre du pouvoir, mais on sait également que son influence tentaculaire sur le reste d'Erathia est telle qu'elle ne permet pas de l'ignorer totalement. Darkmoore constituait la seule alternative viable pour ne pas se l'aliéner, tout en préservant le royaume de ses excès.

• Il a longtemps souffert de l'histoire de sa famille. Si lui-même ne possède pas la moindre once de magie - à son plus grand regret - il n'en est pas de même pour son arrière-arrière-grand-oncle, un Nécromancien particulièrement puissant ayant repoussé les limites de la vie après la mort au point de toucher du bout des doigts le concept de l'immortalité. Décédé après une expérience trop poussée et trop peu maîtrisée, il a laissé derrière lui des ouvrages aussi précieux que dangereux, ainsi qu'une réputation sombre pour les Verhoffin, dont Sareth n'est que le dernier bénéficiaire. Sans s'en rendre compte, il a laissé cette réputation le définir, alors qu'il aurait pu s'en extirper et devenir une bien meilleure version, avec des souvenirs glorieux à laisser derrière lui.

• Il ne craint pas la magie, bien au contraire : elle le fascine tant et si bien qu'il vendrait père et mère - si ceux-ci étaient encore vivants - pour une once de pouvoir. S'il a bien tenté d'acquérir quelques notions primaires, de quoi prétendre jouer l'apprenti sorcier, celle-ci se ferme invariablement à ces tentatives. Ce rejet l'agace, l'énerve : pourquoi des êtres insignifiants peuvent-ils maîtriser un semblant de magie quand lui-même dans toute sa puissance n'arrive pas même à en comprendre le concept ? L'envie, la jalousie, le dévorent comme elles l'ont si souvent fait dans sa vie. Sa quête de pouvoir est si passionnée qu'il laisse derrière lui tout sens commun. Or la magie est tout autant capable de choisir qui la possède que l'inverse, et elle se refusera toujours à lui, comme si elle pouvait percevoir la menace. Sareth n'en reste pas moins le Seigneur le plus appréciateur de ce que la magie a à leur apporter. A dire vrai, si Horia, son Oracle, n'était pas aussi jeune, impétueuse et franchement insupportable, il aurait adoré former un véritable binôme régnant sur Darkmoore pour lui redonner sa gloire d'antan. Mais hélas, il n'en est rien, et lui ne peut que ruminer sa colère et sa frustration, jusqu'à franchir la limite qui sépare le bien du mal.

• Sareth est au coeur de la machination infernale qui se trame à Erathia : il est l'instigateur du meurtre de l'Oracle de la Terre, bien qu'il ait agi de façon à ce que personne ne soit en mesure de remonter jusqu'à lui. Peu atteint par quelconque forme de scrupule, il tuerait de ses propres mains si cela pouvait servir ses intérêts. Son objectif ? Déstabiliser le pouvoir actuellement en place pour changer la donne et enfin faire tourner la roue en sa faveur. Mais plutôt que de s'en prendre au système politique, il a choisi de se tourner vers ce qu'il pense être le fond du problème : les Oracles, et en particulier Magnus Llewelyn. A défaut de pouvoir le tuer directement, il suppose que l'affaiblir et précipiter sa mort devrait remédier au problème de son influence sur le Roi. Une fois fait, et avec un peu plus de sang sur les mains, rien n'empêcherait un basculement radical de la monarchie qui ne serait alors plus un héritage mais une nomination, et qui mieux que lui pour offrir à Erathia la gloire qu'elle mérite, celle-la même qu'il imaginait innocemment lorsqu'il était enfant ? Si l'intention est louable, les moyens employés le sont bien moins et si son secret était découvert, son âme serait damnée à tout jamais.
Revenir en haut Aller en bas
› oracle des oracles
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
pseudo : maitre du jeu.
date d'inscription : 11/09/2016
messages : 110
avatar : jeremy irons.
crédits : gentle heart.

MessageSujet: Re: › les seigneurs (5/5) Jeu 10 Nov - 0:06

Kira Thronheim
Gardienne des Plateaux Glacés,
trente-sept ans, neutre, fière, déterminée, sérieuse, solitaire.
avatars conseillés : katheryn winnick, natalie dormer, lauren cohan, diane kruger (...)


• Kira Thronheim possède un statut à part, unique, au sein d'Erathia : gardienne des Plateaux Glacés. Cette région hostile, peu propice au développement de la vie, encore moins d'une véritable ville, est pourtant source d'innombrables richesses dont beaucoup restent encore à découvrir. Terrain d'enjeux - il est notamment la porte d'entrée principale du royaume - il méritait dès lors d'être protégée par une personne à même de gérer ce rôle d'une main de maître. Magnus Llewelyn a recommandé en personne que le roi Mhyron la sélectionne et elle occupe depuis quatre ans un rôle difficile mais ô combien vital pour la survie d'Erathia.

• Ses conseillers les plus proches ont longtemps critiqué le choix du Roi, qu'ils estimaient discutables. Comment expliquer qu'une femme, jeune de surcroît, soit apte à la défense de tout un royaume et la gestion, même officieuse, d'un simulacre de région ? Las de ne pas être pris au sérieux, le Roi Mhyron a convoqué Kira en la défiant de battre l'un de ses soldats les plus capables et efficaces au combat. L'habileté de la jeune femme à manier une épée et un bouclier a laissé tout le monde bouche bée et lui a permis d'acquérir sans mal la confiance de ses pairs. Kira, à l'inverse de Nurie Caranthir, est prise très au sérieux et même les hommes savent qu'elle fait partie de ces personnes auxquelles il vaut mieux ne pas se frotter si l'on ne veut pas subir ses coups de lame. Ancienne guerrière de Patriona, et douée qui plus est, elle a été bannie par la chef du camp après qu'elle a brisé son voeu de chasteté en entretenant une histoire d'amour avec un elfe guérisseur.

• Cette histoire a laissé une cicatrice particulièrement douloureuse en elle, un poids dans sa poitrine et un souvenir brûlant. De son histoire d'amour avec cet elfe sont nées deux soeurs, deux jumelles aux yeux identiques aux siens et aux sourires ravageurs identiques à celui de leur père. Lorsque la rumeur de sa grossesse s'est propagée au sein de Patriona, le choix lui a été donné de quitter la demeure des guerrières en disgrâce pour mener sa vie de pêché, ou d'y rester à la condition d'abandonner la vie qu'elle était sur le point de donner. Dévouée corps et âme à la cause de Patriona, elle a choisi la deuxième option et a abandonné ses deux filles dans l'espoir de rester membre de sa communauté. Hélas, face aux récriminations de nombreuses autres guerrières jugeant que les règles fondamentales avaient été brisées, la chef n'a eu d'autre choix que de la bannir en dépit d'excellentes relations. Sa rage s'est transformée en dignité et elle s'est sobrement retirée de la vie de soldat mais aussi de Kriegspire. Son allégeance naturelle à la terre s'est progressivement dissipée, remplacée par une neutralité exemplaire.

• Kira mène une vie pour le moins solitaire désormais : retranchée dans un château de glace construit à même la montagne, elle règne sans partage sur une région qui n'a même pas d'existence administrative propre. Peu nombreux sont les fous à venir y habiter et beaucoup le font dans le même but : découvrir les trésors cachés, ensevelis sous des mètres de neige et de glace, dont recèlent les sols des Plateaux Glacés. La seule ville, Frosgard, est celle sur laquelle elle possède un semblant d'autorité et pour laquelle elle prend les décisions quotidiennes, mais elle dépend en réalité entièrement de Caerwyn, la capitale, et donc du Roi. Conseillère de choix, elle possède une affection indéniable pour lui, un peu à la manière d'un père avec sa fille, mais c'est bien la seule personne qu'elle porte encore en estime. Pour le reste, elle préfère de loin le choix qu'elle a fait de mener une vie d'ermite. Ses seuls moments d'action sont les rares tentatives d'attaques surprises de contrées ennemies, qu'elle défait sans peine en convoquant le ban du Roi en renfort. Si elle ne fait pas une armée à elle-seule, elle est cependant de très loin la femme guerrière la plus compétente de tout le royaume.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: › les seigneurs (5/5)

Revenir en haut Aller en bas

› les seigneurs (5/5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Risk Seigneurs des Anneaux.
» [Vente] 3 Marcheurs de combats + 2 Seigneurs fantômes
» Les Seigneurs Napoléoniens [LSN]
» Les présentations des seigneurs Templier actuels
» Pour les seigneurs aux grosses bourses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
rust and stardust. :: Home :: Something for what ails you-